mercredi 29 juin 2016

Les produits bio que j'utilise au quotidien

Le naturel prend de plus en plus de place dans mon quotidien.




J'ai commencé par les cheveux et maintenant ce sont aussi mes produits pour le corps.

Les produits que j'utilise pour le visage :
 - aloe vera
 - huile végétale jojoba, coton, sésame, son de riz
 - crème bio désaltérante de Aroma-zone
 - crème bio avril

Les produits que j'utilise pour le corps
 - savon bio (j'en change souvent en ce moment)
 - huile végétale de coco

Les produits que j'utilise pour les cheveux :
 - shampoing solide fait maison
 - shampoing benecos à l'abricot
 - poudres lavantes et de soin (shikakai, henné neutre, prêle, ortie, etc...) 

Je me procure ces produits sur internet mais ils peuvent se trouver dans des magasins bio près de chez vous. 

Les sites où je commande le plus souvent :
(les poudres de plantes je ne les prends presque plus chez Aroma-zone car je les trouve de meilleure qualité dans les autres boutiques cité ci-dessous) :
 - Aroma-zone
 - Hennés et soins d'ailleurs
 - Ma planète beauté
 - Mondebio
 - Azae-Pure


Je fais pas mal de recherche pour simplifier aussi les produits ménagers que j'utilise. Mais je ne suis pas encore passé véritablement en phase d'essai. Mais lorsque ce sera fait je reviendrais vous en parler.

mercredi 22 juin 2016

Les utilisations de l'huile de coco

Il y a peu je vous ai présenté les huiles végétales que j'appréciais le plus ici et qui étaient adaptées pour débuter dans le naturel.

Aujourd'hui je vais vous parler de l'huile de coco.

J’achète la mienne chez Aroma-zone ici

J'aime cette huile car elle est solide la plupart du temps (en dessous de 25°). Ce qui la rend plus facile à utiliser je trouve. Et elle fond rapidement au contact de la peau.


Je suis très difficile pour les parfums. Mais la coco c'est vraiment une odeur que j'adore, ça sent l'été !


Je l'utilise principalement pour nourrir ma peau. 

J'aime l'appliquer juste après la douche sur ma peau encore légèrement humide, ce qui permet de garder l'hydratation plus longtemps et de nourrir la peau en même temps.


Je l'utilise aussi sur mes cheveux :

 - Soit je fais un bain d'huile donc j'en applique sur les longueurs et pointes de manière assez généreuse la veille de mon shampoing par exemple.

 - Soit j'en mets une petite noisette sur longueurs et pointes pour aider au démêlage et donner un peu de brillant de préférence le soir avant d'aller dormir ce qui laisse la nuit pour que vos cheveux boivent l'huile.


Je m'en sert aussi parfois pour finir de démaquiller mon visage. Je masse mon visage avec l'huile puis j’enlève l’excédent avec un coton mais je ne rince pas.

Et aussi en soin nourrissant pour le visage. Il suffit d'en appliquer sur la peau propre et démaquillée le soir pour qu'elle puisse bien pénétrer dans la peau pendant la nuit.


Voilà donc à quoi me sert cette l'huile de coco. Il parait qu'elle aurait un effet blanchissant sur les dents mais je vous avoue que je n'ai pas tester et que ça ne me tente pas.


Vous connaissiez déjà cette huile ? Vous l'utilisez comment ?

lundi 20 juin 2016

Masque à la poudre d'ananas

En passant ma première commande sur le boutique maplanetebeaute, la gérante Céline m'a très gentiment offert de la poudre d'ananas.


J'ai décidé pour la première utilisation d'en faire un masque pour le visage.

Voici les propriétés : "La poudre d'ananas contient des acides de fruits parfaits pour les masques éclat du visage et des enzymes appréciés pour éliminer les cellules mortes, apaiser et rafraîchir la peau. Son pouvoir désinfiltrant est une aide précieuse dans les soins à visée minceur contre la rétention d'eau et contre la cellulite."

J'ai donc mélangé 1 cuillère à café de poudre d'ananas avec de l'eau. 



J'ai appliqué sur le visage avec les doigts mais avec un pinceau ça serait plus pratique. J'ai laissé poser 5 min environ. Puis j'ai rincé mon visage à l'eau claire.

Ma peau est douce, j'ai une sensation de fraîcheur. L'odeur est très agréable. Et je trouve que ça reste un peu sur la peau.

C'est un excellent rafraîchissant. Je sens ma peau tonifiée.


dimanche 19 juin 2016

Ma recette de liniment maison

J'ai découvert l'existence du liniment pendant ma grossesse en discutant avec la future nounou de ma fille. Et je l'en remercie.

Pour nettoyer les fesses de bébé ou nourrir sa peau ce produit est vraiment idéal.

Au départ, je ne me suis pas posé de question et il était évident de l'acheter tout fait en pharmacie, parapharmacie ou supermarché. Mais en étudiant la composition de plus près et en entendant les cochonneries qu'il peut y avoir, j'ai pris peur...

J'ai donc décidé de faire mon propre liniment.

J'ai décidé d'opter pour la recette la plus simple avec les ingrédients suivants : 
 - huile d'olive
 - eau de chaux
 - cire d'abeille (il me semble que la cire de soja peut aussi faire l'affaire)



Après plusieurs essais au niveau des dosages, je mets en général 55% d'huile d'olive et 45% d'eau de chaux.

Pour 170 ml de liniment : 
 - 90 ml d'huile d'olive
 - 80 ml d'eau de chaux
 - 8 granules de cire


Concernant la préparation, il faut :

 - faire chauffer au bain marie l'huile d'olive avec la cire

 - enlever le récipient du bain marie puis ajouter l'eau de chaux en remuant

 - transvaser le mélange dans un récipient, pour ma part j'ai choisi une bouteille souple avec un bouchon verseur très pratique pour doser



N'oubliez pas d’attendre que la préparation ait refroidi avant de l'utiliser.


Où se procurer les ingrédients ? 
 - L'huile d'olive bio au supermarché
 - L'eau de chaux chez Aroma-zone (il doit être possible de se la procurer en pharmacie)
 - La cire chez Aroma-zone également.



jeudi 16 juin 2016

La poursuite du rééquilibrage alimentaire

Je reviens pour vous faire un bilan de mon rééquilibrage alimentaire.

Je vous rappelle que j'ai fait un article où je vous explique ce que je fais et comment que vous pouvez lire ici 

Après un parcours de bientôt 10 mois d'efforts, je me suis fixer 2 objectifs :
 - ne plus peser tout ce que je mange
 - ne plus me peser tous les jours

J'ai d'abord commencé par me détacher de l'application de calcul des calories. Parce que même si ça a été une aide indispensable jusque là, je voulais arriver à savoir quelles quantités manger sans devoir peser chaque aliment.
Mais ma devise reste la même : manger équilibré en quantité raisonnable tout en se permettant des écarts de temps à autre.

Je pensais également pouvoir lâcher un peu ma balance pour me peser moins souvent mais je n'y arrive pas. C'est encore un indispensable qui me guide encore au quotidien pour savoir si mes repas sont suffisamment équilibrés.
Je me suis dis que ce n'est pas si grave, chaque chose en son temps. Déjà je ne compte plus chaque gramme que je mange. C'est déjà une belle étape.

Au niveau de la perte globale depuis le début, j'en suis à -25 kg. 



Et depuis environ 1 mois je suis dans une période plutôt de stabilisation.



Au niveau du physique bien sûr ça se voit. 



 Mon objectif reste d'atteindre 75 kg. Je ne lâche rien et je continue sur ma lancée.


Venez partager sur ma page Facebook si vous aussi vous êtes en phase de perte de poids.

  

mardi 7 juin 2016

Quels changements quand on devient parent ?

Quand on annonce la grossesse et pendant les 9 mois, nous avons (je pense) tout eu le droit au petit commentaire dont on se passerai bien du genre : "profitez bien après avec un enfant vous ne pourrez plus".

Alors j'ai décidé de revenir sur les changements de vie quand on devient parent.

Je pense qu'il faut vous faire confiance, faire confiance à votre enfant.

Un bébé demande toutes les attentions. Il a besoin de manger de manière régulière pendant les premiers mois. Et il faut un peu de matériel pour s'occuper de lui.

Soyez un peu organisé, un brin prévoyant et tout ira bien !

N'hésitez pas à sortir avec votre bébé (sauf indication médicale contraire bien entendu). S'il fait beau protégez le du soleil : chapeau, ombrelle, crème solaire, et emportez de l'eau. S'il fait froid couvrez le bien (bébé reste immobile dans la poussette donc rajoutez une couverture).

Partir en vacances avec bébé ? Bien sûr que c'est possible !
Il suffit d'être un peu organisé et de prévoir ce qui est indispensable pour bébé. Pensez autant au séjour sur votre lieu de vacances que le trajet pour vous y rendre. Il faut s'adapter au rythme de bébé et se mettre a sa place pour que les choses se passent au mieux. 

Un repas au restaurant ou chez des amis ? 
Soyez prévoyant, réservez une table si vous allez au restaurant en précisant qu'il y aura une poussette. Chez des amis prévoyez le nécessaire pour coucher bébé (nacelle ou lit parapluie). N'oubliez pas les biberons, lait ou une petite couverture pour allaiter en toute tranquillité.


Quand bébé grandit pensez aux jeux, tapis d'éveils. Il faut tout simplement éviter que bébé s’ennuie (garder quelques jouets que bébé n'a pas l'habitude de voir ça l'occupera d'autant plus). 


Pour les repas, quelques astuces pratiques :

 - un rehausseur a mettre sur une chaise (au restaurant comme chez les amis). 
Réhausseur Badabulle



 - une assiette de voyage avec couvercle et cuillère intégrée


Selon moi, il ne faut pas se stresser. Tout simplement, la vie s'organise différemment. Laissez vous le temps de prendre vos marques et tout ira bien.

dimanche 5 juin 2016

Recettes pour bébé

Avant de vous parler des préparations que je fais pour bébé, je tiens à préciser que je ne suis pas diététicienne, ni pédiatre. Donc si vous avez le doute sur quoi que ce soit, consulter d'abord votre médecin.

Pour situer un peu mon histoire, j'ai commencé la diversification de ma fille à 4 mois révolus. 
J'ai commencé à lui faire des purées avec 1 seule sorte de légumes et de la pomme de terre qui sert de liant. Je mettait environ la moitié de légume et l'autre moitié de pomme de terre. Mon médecin m'avait déconseillé tout ce qui est choux avant 12 mois.
Elle a ainsi goûté : 
 - haricot vert
 - courgette
 - carotte
 - petits pois
 - navet
 - potimarron 
 - poireaux
 - épinard

Puis après j'ai commencé de faire des mélanges :
 - petits pois / carottes
 - haricots verts / petits pois / carottes
 - navet / poireaux / carotte
 - navet / haricot
 - navet / courgette
 - courgette / petits pois ... 

Pour me simplifier la vie et pouvoir faire des mélanges au grès de mes envies je cuis les légumes séparément et je les mets en pot séparément pour congeler. Et c'est au moment de la décongélation que je sors les différents légumes que j'ai envie de mélanger.



J'ai également récemment fais une découverte c'est qu'on peut remplacer la pomme de terre par de la semoule fine. J'aime l'utiliser avec des légumes qui sont plus facilement liquides en purée comme la courgette ou le haricot (je trouve qu'avec du petit pois par exemple c'est bien trop consistant). 
Par contre je ne sais pas à partir de quel âge on peut introduire les féculents sous formes de semoule, pâtes ou riz. Pour ma part je l'ai fait tardivement à ses 1 an.

Pour la viande de mémoire nous avons commencé à l'introduire vers 6 mois. Au départ c'est viande blanche (poulet, dinde, lapin...), poisson et jaune d’œuf.
Toujours dans le même esprit je prépare ma viande (ou poisson) séparément que je mixe et congèle en pot avec juste la quantité nécessaire pour un repas. Pour l’œuf je le prépare le jour même (la cuisson est peu longue) et je préfère que ce soit bien frais.

L'avantage de préparer et de congeler séparément, les différents légumes, et la viande c'est qu'on peut mélanger ce qu'on l'on a envie c'est tout simple.

Pour faire la cuisine de bébé, je me suis équipée avec la "Bébé Station" de Badabulle. Je n'ai testé aucun autre robot donc je ne peux pas vous faire de comparatif.


Le bol de gauche sert à mixer et celui de droite permet de cuire à la vapeur. 

Au début de la diversification les quantités sont peu importante et je trouvais le panier d'une bonne capacité. Mais après quand bébé mange plus, quand il se mets à manger solide le soir aussi, j'avoue que c'est un peu juste. 

Mon astuce ?

Je cuis mes pommes de terre à la vapeur dans ma cocote minute et je consacre 1 panier entier pour chaque type de légume. Le temps que je cuise toutes les différentes sortes de légumes avec la Bébé Station, mes pommes de terres sont cuites. Il ne me reste alors plus qu'à mixer, mettre en pot et congeler.


Quelques recettes que j'ai faîtes récemment ce sont des coquillettes (un peu mixés) avec de la tomates cuite. J'ai également fait une sorte de ratatouille avec courgette tomate et pomme de terre (avec la semoule aussi ça passe bien ou même du riz).
Maintenant je m'inspire des plats que nous mangeons pour préparer des plats simple mais que bébé aime découvrir.


Par contre, je ne fais presque jamais les compotes.
Je trouve que les choix de goûts sont plus larges en les achetant toutes prêtes. Cependant il m'arrive de lui faire de temps en temps des compotes de pomme, pomme / banane, pomme / coing (si j'ai trop de fruits ou qu'on m'en a donné).
Et je vais tester de mettre une cuillère de miel au moment de mixer voir si Manon aime (j'ai découvert cela en cherchant des idées de repas).


Quelles sont les recettes préférés de votre bébé ?

vendredi 3 juin 2016

Wish List anniversaire

Qui n'a jamais rêvé de faire sa liste d'anniversaire ? un peu comme la liste au père Noël quand on est enfant !



Alors à quelques jours de mon anniversaire j'ai eu envie de vous faire partager mes envies du moment.

Je suis sous le charme des nouvelles palettes de fards à paupières de chez Avril. Et je trouve leurs fards à paupière mono très joli. Ils ont d'ailleurs plus de choix de couleur et proposent de l'irisé et du mat.




Il y a aussi la palette de Too Faced qui me plaît et qui sent bon l'été, c'est la Sweet Peach. 
Elle a finalement des couleurs que j'ai envie de porter. 



Puis après le make-up il y a bien sur la partie soins capillaires, visage et corps qui me tient à coeur. J'aime tester de nouveaux produits.

Il y a donc le shampoing solide Sweetie de Pachamamai avec son effet démêlant.



J'ai déjà entendu parler de cette marque à plusieurs reprises mais je n'ai pas encore eu l'occasion de la tester.
C'est le shampoing à l'aloe vera de la marque Urtekram dispo notamment chez Mondebio qui me tente en premier.

Et ensuite l'après shampoing de la même gamme mais que je testerai en tant que masque avant shampoing.




Et bien voilà vous savez maintenant ce que j'ai envie d'avoir comme cadeau pour mon anniversaire. Bien évidemment j'aime aussi les surprises. Alors on verra si j'ai été assez sage !


mercredi 1 juin 2016

Le déroulement de ma grossesse

Aujourd'hui je replonge dans mon passé pour vous parler de ma grossesse et du déroulement de ces 9 mois.

J'ai su que j'étais enceinte assez rapidement puisque c'était un projet que nous avions choisi depuis un moment. L'annonce au papa a été faite sur le coup, il s'avait que j'avais du retard et était aussi excité que moi à l'idée de faire le test.

Nous n'avons pas attendu très longtemps avant de l'annoncer à nos familles respectives. Ce bébé était désiré depuis longtemps et nous étions tellement heureux que nous avons fait partager ce bonheur rapidement.

J'ai décidée d'être suivie tout au long ma grossesse par ma gynécologue habituelle. Et seule la dernière consultation (1 mois avant la date prévue d'accouchement) se fait à la maternité choisie.

J'ai eu assez peu de désagréments pendant le 1er trimestre. J'ai eu quelques nausées. Mais je suis surtout devenue ultra sensible aux odeurs. Il m'arrivait parfois d'être écœurée en sentant pourtant des odeurs habituelles comme le café par exemple. Mais rien de bien méchant.
Et j'ai eu aussi une période pendant laquelle j'ai été extrêmement fatiguée. Je me couchais tôt le soir, je faisais une sieste pendant ma pause déjeuner à midi et je dormais parfois un peu le soir en rentrant du boulot.

Mon ventre a mis du temps à se voir, comme je n'avais pas la taille mannequin ventre plat. Il a fallu que j'attende environ le 5ème mois de grossesse pour que cela commence à être vraiment visible.

D'ailleurs c'est vers la fin du 4ème mois de grossesse que j'ai commencé à me poser beaucoup de questions. A remettre en doute mon désir d'enfant, ma capacité à l'élever, à assumer les responsabilité que la maternité engendre etc... J'avais du mal à gérer mon travail et ma vie personnelle. C'est devenu à un tel point que je suis parti voir mon médecin en pleine après-midi alors que j'étais au bureau, je suis arrivée en pleurs. J'ai vidé mon sac, il m'a beaucoup écouté (je l'en remercie) et quand j'ai réussi à me calmer, il m'a dit : "vous allez rentrer chez vous, pour vous reposer, prendre le temps de vous écouter". Le lendemain je sentais bébé bouger pour la première fois. Et 2 jours après mon ventre s'était bien arrondi. Comme quoi il est important d'être à l'écoute de son corps et encore plus pendant une grossesse.

Puis vers le 8ème mois, on commence les cours de préparation à l'accouchement. Il faut savoir qu'il est conseillé de se renseigner auprès des maternités ou sage femmes libérales suffisamment tôt pour pouvoir s'inscrire et avoir une place. 
Le petit soucis que j'ai constaté c'est que lorsqu'on travaille les cours de préparation commençaient avant le début du congé maternité. En plus la maternité m'a mal renseigné. J'ai donc du faire la préparation à l'accouchement avec une sage femme libérale avec toutes les séances concentrée sur 1 mois (puisqu'il faut normalement finir la préparation 1 mois avant la date prévue d'accouchement).
Avec le recul la préparation que j'ai faîte ne m'a pas été très utile, je n'avais même pas appris à respirer comme il faut.

Pour ma part je n'ai pas eu de contractions pendant la grossesse. Alors le jour où j'ai eu des douleurs dans le bas du ventre, je n'ai pas compris tout de suite ce qui se passait.

J'avais eu mon dernier rendez-vous de suivi de grossesse avec la gynéco de la maternité 1 mois avant la date prévue d'accouchement. Et d'après elle j'avais encore bien le temps de voir venir les choses.




La veille de l'accouchement j'avais appelé la maternité parce que j'avais des pertes inhabituelles. La sage femme m'a répondu que mon corps se préparait doucement, mais que si j'avais un doute que je n'hésite pas à venir. Comme ça n'empiraient pas et que je n'avais aucune douleur, je n'ai pas ressenti le besoin d'aller consulter. 

Et dans la nuit vers minuit j'ai commencé à ressentir comme de grosses coliques. Bien évidemment mes aller-retour aux toilettes ne donnaient rien. La douleur partait puis revenait toutes les demi heures à peu près, alors je me recouchait et essayait de dormir entre chaque. Puis vers 3h du matin j'ai pris peur, j'ai appelé la maternité et on m'a conseillé de venir consulter (je n'étais pas sûr que ce soit des contractions). J'ai dis à mon homme de prendre les valises (au cas ou). Et à 4h nous sommes arrivés à la maternité. Après un monitoring (pour voir la fréquence des contractions et l'intensité) on m'a d'abord donné du spasfon que j'ai rapidement vomi. Je ne gérais pas la douleur des contractions parce que je respirais mal, j'étais crispée et stressée. Du coup on m'a envoyé prendre une douche avec un supo de spasfon. J'étais bien sous le jet d'eau chaude, ça m'avait décrispé, je me sentais mieux. De retour dans la chambre, on m'a refait un monito, puis ausculté. Et là on m'a dit que le travail était bien en cours et que mon homme pouvait aller au bureau des entrées pour faire les papiers. 
Quand mon homme est revenu vers moi, nous ne savions pas combien de temps ça allait durer. Je n'avais pas prévu de prendre la péridurale mais je l'ai demandée. Malheureusement il manquait une prise de sang pour que j'y ai le droit. Vers 8h30 environ (j'avoue que je n'ai pas trop regardé l'heure) on m'a emmené en salle d'accouchement. Et là j'ai eu droit au gaz hilarant. A chaque contraction mon homme me mettait le masque pour que je respire, ça donne l'impression d'être soul et relaxe, ça rend la douleur moins forte.
Et puis là j'ai eu 1 ou 2 contractions plus forte, j'ai perdu les eaux et j'ai dit à mon homme appelle la sage femme, bébé arrive. Dès que la sage femme est arrivée et qu'elle m'a dit poussez ça n'a pas mis longtemps. A 10h, le bébé était posé sur mon ventre, nous étions devenu parents.




Si nous devions renouveler l'expérience pour un 2ème bébé, je referais tout pareil. Sauf que je ferais des exercices de respiration pour apprendre à mieux gérer les contractions.


Bien évidemment chaque femme, chaque grossesse est différente. Ne vous fiez pas à une seule expérience.

Vivez votre grossesse pour vous et par pour les autres.